Lundi 27 janvier – La face cachée de Strava – Journal d’entraînement honnête

Pas fait d’intensité depuis mercredi dernier, pas fait de sortie longue depuis mercredi dernier, mais fait du sport tous les jours depuis. Ca veut dire une chose et une seule ! Aujourd’hui ce sera de l’intensité. Et depuis des mois que je travaille ici chez Nagravision, je sais que tous les lundis se trament les MIT (Monday Interval Trainings) qui regroupent souvent 4 ou 5 coureurs. Comme je vous l’ai déjà dit, courir avec les collègues me tente bien, et je trouve ça plus pratique pour organiser sa journée que courir le soir, surtout pour la logistique des repas. S’entraîner le soir signifie un gros petit déjeuner et un gros déjeuner pensé en fonction de l’entrainement du soir. Alors qu’en s’entraînant le midi, même s’il faudra avoir un bon repas de récupération, le repas du soir sera un peu moins important. En plus je sais que si ce soir je vais courir avec le club je serais confronté à des gens qui se sont entraînés beaucoup plus que moi tout cet hiver. Là je préfère nouer des liens avec des collègues dont je sais que certains sont super sympas, et rencontrer d’autres que je ne connais pas assez mais dont je suis sur qu’ils sont également super sympas et de qui j’ai envie de faire connaissance.

Alors aujourd’hui je me lance et on se retrouve aux vestiaires, et un groupe de 5 en tout se forme pour aller faire une séance de Catch Me If You Can. Le principe est simple, globalement tout le monde fait des 1’/1′, mais seul le moins rapide fait ce ratio, et les autres partent avec quelques secondes de retard selon sa vitesse. Je me retrouve donc à faire 3*5 fois environ 45″ pour 1’15 » de récupération. L’échauffement est très sympa et je fais connaissance avec de nouveaux partenaires d’entrainement, notamment un que je côtoie régulièrement dans le cadre de mon travail, et trois autres que je connaissais très peu. Claudio, un Italien avec qui j’ai déjà couru et qui prépare le marathon de Genève avec pour objectif 3 heures, donne l’entrainement, les top départ pour les différents coureurs. Globalement l’ambiance était super, on a pu bien rigoler avec des gens que je croise régulièrement dans les couloirs et je sens que les prochaines fois que je les rencontrerai ce sera plus sympa, ce qui embellira mes journées.

Comme d’habitude les gens partent fort, les deux premières séries sont compliquées et je peine à rattraper mes camarades partis avant, et surtout Claudio qui part juste avant mais qui me prend du temps au fur et à mesure de notre accélération. Au bout de la troisième, en descente (mon point fort), je me sens déjà beaucoup mieux, et je termine la première série très bien. Mon souffle est contrôlé et redescend très vite lors des récupérations, ma foulée aussi est contrôlée, je sens que je peux monter jusqu’à 3’20 assez facilement même si je ne pourrais pas le tenir longtemps, mais aussi en remettre une couche pour arriver à 2’40/km. En pratique durant la séance je ne connais pas ces allures. Je sens que j’ai deux paliers, mais je trouverai ces valeurs a posteriori en regardant mes temps de course sur Garmin Connect.

La seconde série part en montée, les deux premières accélérations se font vraiment en montée et je me sens plein de puissance. Je rattrape très rapidement tout le monde alors que j’étais parti loin derrière et prends énormément d’avance. Cependant dès la troisième je commence à ne plus me sentir très bien, tout mon buste me brûle. Non seulement tout mon appareil respiratoire est en surchauffe, je ne descends plus beaucoup en respiration durant les récupérations, mon dos me brûle. La dernière répétition de la série sera très dure. Encore une fois je repars derrière Claudio, et il me prend bien 5 secondes dessus, et je ne peux rentrer sur aucun des autres coureurs. C’est difficile de reprendre le fractionné de cette manière, je me sens inconstant, même à l’intérieur d’une série. Ça me montre que j’ai encore beaucoup de travail, notamment de contrôle. Une séance de fractionné de 15*1′ ne se fait pas en sprintant du début à la fin de chaque répétition, et je dois apprendre à mieux cerner mes ressources en début de séance pour pouvoir accélérer au fil de la sortie. Ce sera un axe important à noter pour mon travail de la saison. Pour mes séries effectuées seul ce sera d’autant plus important de s’entraîner sans écouteurs.

Durant la troisième série je serai un peu plus remobilisé, contrôlant un peu plus ma vitesse durant les deux premières répétitions, tout de même effectuées à un très bon rythme. Je cours plutôt 50″ car le coureur le moins rapide a décidé de ne faire que deux séries. C’est une bonne chose de rendre l’exercice plus difficile pour la dernière série, j’aime beaucoup le concept. Les deux dernières répétitions seront plus dures comparativement aux autres coureurs, qui en ont gardé un peu plus sous le pied. Pour la dernière je ne reverrai pas Claudio qui était encore bien.

Quel plaisir de reprendre le fractionné avec un bon groupe. Pouvoir continuer à discuter en mangeant après une belle séance est également un plus par rapport aux séances avec le club. Une fois dans mon nouvel appartement je pense que j’organiserai beaucoup plus de séances comme celles là en forêt suivies d’un repas avec les coureurs !

Niveau performance je suis également très content de ce que j’ai produit, c’est très encourageant et je ne ressens pas énormément la fatigue de cette séance ce soir.

robinclerc
Ingénieur passionné de sport, surtout de vélo je vous partage mes aventures et mes réflexions sur le sujet
Ingénieur passionné de sport, surtout de vélo je vous partage mes aventures et mes réflexions sur le sujet

Must Read

Dimanche 1er mars – La face cachée de Strava – Journal d’entraînement honnête

Aujourd'hui il fait grand beau, je n'ai rien d'autre à faire que rouler, c'est bien décidé à aller jusqu'en haut de ce...

Samedi 29 février – La face cachée de Strava – Journal d’entraînement honnête

Hier 3 meubles de construits avec mon collant de récupération Skins, une nuit dans mon nouveau lit, qu'est ce que ça donne...

Vendredi 14 février – La face cachée de Strava – Journal d’entraînement honnête

Cette fois même si j'ai bien dormi je sens que je suis vraiment fatigué, d'autant plus avec la bonne journée de travail...